L’Intelligence artificielle au cœur du marché des applications de rencontres

Image for post
Image for post

En plein essor depuis 10 ans, le marché des applications de rencontre grandit chaque année. Au cœur de ces outils, l’Intelligence Artificielle joue un rôle important. L’utilisation du Machine Learning a transformé les possibilités d’utilisation et le système de matching. On développe actuellement des assistants appelés « match maker » prenant le contrôle total du processus de recherche du partenaire idéal. L’évolution des rencontres digitales s’annonce considérable.

Comment expliquer les systèmes de matching sur les sites de rencontres ?

Comment coder l’amour ? Comment l’amour peut-il être sous algorithme ? Derrière une des applications les plus téléchargées de l’App Store, un algorithme permet à deux personnes de se rencontrer en ligne en fonction de leurs données. En effet, Tinder utilise un procédé capable de trouver des points communs entre deux personnes à travers leurs photos ou leur centre d’intérêt. Par exemple, si un utilisateur affiche une photo de lui sur un vélo, l’algorithme le classera dans la catégorie « sportif » dans le but de favoriser les matchs.

L’utilisation de Tinder suit donc un algorithme précis qui suggère certains profils aux utilisateurs ou en écarte d’autres. En un mot : Tinder touche l’inconscient des utilisateurs en s’appuyant sur leurs likes de Faceboook ou sur leurs photos publiques. Le but étant toujours de créer des coïncidences avec la personne rencontrée. De surcroît, force est de constater que l’algorithme qui se cache derrière Tinder est performant et très développé. Il est aussi capable d’attribuer une note d’attractivité physique à l’internaute de sorte que ce dernier puisse rencontrer des gens qui pourraient lui plaire. L’algorithme estime le QI de l’utilisateur en analysant la qualité du contenu des messages grâce à des tests linguistiques.

Ce qui est à retenir : Tinder a créé un algorithme qui évalue l’utilisateur selon son niveau d’étude ou de revenu pour mesurer son niveau de désirabilité. Tout cela est créé dans le but que l’algorithme sélectionne les meilleurs profils que l’utilisateur doit rencontrer. Connaître la recette de l’algorithme est donc une chose importante. Par exemple, ce système de matching fait en sorte que les matchs qui ont lieu impliquent un homme supérieur à la femme. L’algorithme présenterait donc aux femmes des hommes plus âgés, plus cultivés, qui ont fait plus d’études et qui ont plus d’argent.

Quand la fiction prédit l’avenir

« Hang the DJ », un des épisodes de la quatrième saison de la série Black Mirror met en scène un système de rencontre avant-gardiste. On y retrouve Frank et Amy qui ont rendez-vous dans un restaurant. Un petit boitier qu’ils appellent « coach » leur indique la table où s’asseoir. Le repas déjà été commandé en fonction de leur préférences personnelles. Amy et Frank ont été mis en relation par un algorithme en charge de définir leur partenaire idéal. On comprend très vite que leur coach analyse les résultats de leurs différentes expériences, déclarant même : « vos réactions permettent au système de collecter des données qui luis sont très utiles », on retrouve donc ici aussi le Machine Learning.

Une des particularités du système de rencontre repose sur la connaissance pour les deux protagonistes de la durée de leur relation. Un compte à rebours démarre à peine les premiers échanges engagés. Au fil de leurs échanges on constate alors l’emprise de la structure sur leur fonctionnement. Ils se questionnent) propos des difficultés des rencontres dans le passé et jugent que c’est bien plus simple avec le système. Malgré les doutes de nos deux héros sur la fiabilité du processus, ils gardent leur boitier en permanence sur eux. Lors d’une cérémonie entend un couple déclarer « ça marche vraiment » ce qui limite le nombre d’individus dubitatifs.

Et si vous laissiez une IA décider pour vous ?

Aujourd’hui une entreprise américaine appelée Artificial Intelligence Match Maker a créer une application qui rappelle le boitier d’Amy et Frank. En effet l’application collecte un maximum de données pour ses utilisateurs dans le but de créer des connexions entre eux. Grâce à la multiplicité des données collectés, l’IA peut définir un potentiel partenaire. Goûts musicaux, pratiques sexuelles, objectifs professionnels… Tout est analysé. L’assistant vocal vous connaît et organise l’entièreté du processus de rencontre en fonction des informations transmises.

Sur l’application, il n’y a pas de profils, pas de galeries photos et pas de système de messagerie : tout est géré par le système. Le coach limite le nombre de partenaires proposés, pour parvenir à des résultats qualitatifs. L’objectif étant de lutter parallèlement contre les faux profils. L’IA promet de trouver le meilleur en chacun de ses utilisateurs. Toujours être positive et vous vendre du mieux que possible représentent deux de ses missions principales.

Alors que les applications de rencontre se servent des données de leurs utilisateurs pour les faire matcher entre eux, la recherche de l’âme sœur est entrain de changer de dimension. L’utilisation du Machine Learning évolue et prend peu à peu un contrôle grandissant sur les choix de l’être humain. Il est encore tôt pour estimer que l’Intelligence Artificielle prendra l’entière possession de la recherche d’un partenaire amoureux. Néanmoins, les avancées dans le domaine sont fulgurantes et l’adoption de ces applications l’est tout autant. Les limites éthiques et culturelles seront à coup sûr bouleversées par ces nouveaux outils. De là à dire que l’Intelligence Artificielle arrivera à matcher avec les émotions humaines et à s’adapter à nos rythmes de vie, il y a encore une ligne à franchir.

Written by

First multi-technology student project in France. DLT— AI — IoT — VR — 150 students, 6 campuses and 4 cities. www.kryptosphere.org

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store