Les outils pour démarrer le trading

Image for post
Image for post

Bonjour à tous, aujourd’hui nous allons voir les bases de l’analyse technique tout au long de cet article afin de mieux appréhender les futures analyses que nous vous proposerons. Dans un premier temps, nous verrons très rapidement comment lire un graphique pour les moins expérimentés. Dans un deuxième temps nous verrons les fondamentaux de l’analyse chartiste avec des notions comme la tendance, les supports ou encore les résistances. Et enfin, nous verrons les principaux indicateurs, comment les utiliser et interpréter les informations qu’ils délivrent.

  1. Tout d’abord, commençons par voir comment se lit un graphique. Une courbe peut se présenter sous différentes formes : en ligne, en barres ou encore en bougies japonaises. Cette dernière forme est la plus utilisée pour la précision des informations qu’elle délivre. Chaque bougie représente une unité de la période de temps que vous utilisez (24h, 4h, 1h…). Les bougies japonaises se lisent de cette manière :
Image for post
Image for post

Sur le graphique ci-dessous, l’unité de temps utilisée d’une bougie est 1 mois (1M) autrement dit l’ouverture correspond au prix de l’actif le 1er du mois et la clôture est son prix à la fin du mois. On voit également le prix le plus haut et le plus bas atteint au cours de ce mois. Si la bougie est rouge c’est que le prix de l’actif a diminué au cours du mois et inversement si elle est verte. C’est une unité de temps relativement élevée permettant de faire des analyses long terme.

Image for post
Image for post

2. Nous allons passer aux prémices de l’analyse d’un actif. Il y a des points essentiels à avoir et à mettre en œuvre qui vous faciliteront grandement dans votre analyse. Tout d’abord, j’aimerais présenter les notions de support et résistance.

Image for post
Image for post

Comme on le constate, le support est une zone de prix sur laquelle le prix a rebondi dans le passé, il joue alors un rôle de « prix plancher » contrairement à la résistance qui va jouer le rôle de « prix plafond ». Ces zones peuvent évidemment être « cassées » comme on le voit sur le graphique ci-dessus. Si elles sont franchies on va alors chercher à déterminer les prochains supports/résistances. Ces outils d’analyses sont primordiaux puisqu’ils vont vous permettre d’identifier jusqu’où votre actif peut croître/décroître. Pour identifier ces zones il suffit de regarder où est-ce que le prix a rebondi à plusieurs reprises dans le passé. On estime qu’un support/résistance peut être valable sur un graphique dès lors qu’il a 2 à 3 points de contact.

La deuxième étape consiste à déterminer le mouvement de votre tendance. Si elle est haussière alors les support et résistances de votre tendance seront de plus en plus haut et inversement si elle est baissière.

3. Passons maintenant aux indicateurs qui sont incontournables dans le trading. Il existe des indicateurs de différentes natures qui vont livrer des informations toutes aussi différentes les une des autres. Nous allons voir les principaux indicateurs utilisés :

· La moyenne mobile :

Image for post
Image for post

La moyenne mobile est une courbe qui prend en compte le prix sur les n dernières unités. Par exemple, vous êtes sur une période journalière (chaque bougie représente 24h), si vous avez une moyenne mobile de 20 cela signifie que la courbe représentera la moyenne du prix sur les 20 derniers jours. La moyenne mobile est un indicateur de tendance. Si la moyenne mobile se situe au-dessus du cours de l’actif cela indique que la tendance est plutôt à la baisse et inversement si elle se situe en-dessous du cours. On ajuste alors la période considérée de la moyenne mobile selon le type de trading qu’on fait (long terme / court terme).

· Le RSI :

Le RSI est un oscillateur. C’est-à-dire que c’est un indicateur qui va osciller entre deux valeurs. Ici, les valeurs sont 70 et 30. Lorsque le RSI est au-dessus de 70 cela signale que le marché est en surachat et il faut alors s’attendre à une baisse du cours et inversement lorsqu’il est en dessous des 30. Evidemment, cela ne signifie pas qu’il faut acheter dès que le RSI est en dessous de 30 ou inversement. Ce n’est qu’un indicateur qui est censé seulement vous donner des informations supplémentaires sur l’état du marché, les informations ne sont pas absolues il ne faut donc pas se baser uniquement là-dessus.

· Le volume :

Image for post
Image for post

Cet indicateur au bas du graphique va refléter le volume de titres échangés sur la période choisie. Généralement, une tendance haussière solide s’accompagne de forts volumes échangés. Cet indicateur va donc nous donner des informations sur la solidité d’un mouvement et sur le comportement des acteurs sur le marché. Il faut savoir que le prix d’un actif fluctue selon l’offre et la demande donc du sentiment des acteurs. Si tout le monde achète un actif, en pensant que son prix va monter, alors l’actif devient plus rare et par conséquent son prix va monter. En économie, on parle de prophéties auto-réalisatrices. Il est donc très important d’utiliser des indicateurs délivrant des informations sur le sentiment actuel du marché.

Written by

First multi-technology student project in France. DLT— AI — IoT — VR — 150 students, 6 campuses and 4 cities. www.kryptosphere.org

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store