Introduction à l’intelligence artificielle

Image for post
Image for post

Article sur la formation donnée par Louis Orsoni à Kryptosphère.

Introduction :

En 2020, qui n’a jamais entendu parler d’Intelligence Artificielle ? De blockchain ou de Deeplearning ? Tant de concepts de plus en plus partagés, de plus en plus importants mais qui paraissent parfois complexes à comprendre et à utiliser quand on les aborde pour la première fois. À KRYPTOSPHERE, ces concepts ont été expliqués pour que les moins qualifiés sur le sujet puissent saisir les enjeux de l’IA, son histoire, sa complexité, son avenir et ses limites.

Comment définir l’IA ?

Dans un premier temps, l’intelligence artificielle désigne la capacité pour une machine à réaliser des tâches généralement assurées par les animaux ou les humains c’est-à-dire percevoir, raisonner et agir. Ainsi, les hommes ont créé des machines capables de reproduire au mieux l’intelligence humaine. Toutefois, l’IA peut apprendre d’une manière ou d’une autre, mais ne peut généraliser son apprentissage, elle n’a pas d’intelligence générale. Historiquement, l’IA s’est mise en place véritablement grâce à de premiers algorithmes à Dartmouth en 1956. Ensuite, celle-ci a évolué jusqu’à aujourd’hui, avec les révolutions d’internet, du Big Data et l’amélioration de systèmes de calculs. D’un point de vue technique, en IA on parle de réseau de neurone, de Deeplearning et de Machine Learning. Les algorithmes se déclinent en trois catégories (régression, réseau de neurone et classification) et suivent trois méthodes d’apprentissage (supervised learning, unsupervised learning et reinforcement learning). En somme, l’IA se caractérise par plusieurs sous-ensembles qui permettent la mise au point de machines complexes et performantes.

A quoi peut-on s’attendre ?

Le futur de l’IA n’en reste pas moins assuré. D’une part, l’IA s’inscrit dans une dynamique de développement durable, « sauver la planète, sauver des vies » deviennent de nouveaux maitres-mots de l’IA mais aussi militaire (robots guerriers russes). D’autre part, même si l’IA révolutionne tous les domaines (santé, finance, environnement), elle est loin de l’intelligence humaine (pas de conscience, le sens commun et d’émotions qui sont trois éléments qui influencent nos décisions.) Il arrive aussi que certaines données puissent être biaisées ce qui induit une IA discriminatoire où dont les décisions sont également biaisées. Il ne faut pas oublier que nos IA ne sont aujourd’hui spécialisées, l’enjeu est de parvenir à les rendre générales. En un mot : L’IA demeure des programmes et des circuits électroniques très sophistiqués, il ne faut pas encore y voir une intelligence supérieure qui va à terme dominer l’humanité.

Vous avez pu découvrir brièvement l’IA et ses caractéristiques, si vous voulez en savoir plus rendez-vous sur notre page KRYPTOSPHERE, et sur de prochains articles.

Written by

First multi-technology student project in France. DLT— AI — IoT — VR — 150 students, 6 campuses and 4 cities. www.kryptosphere.org

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store