IA et Santé : Le Chatbot de Babylon Health au cœur d’une polémique

Image for post
Image for post

S’il y a un domaine où l’intelligence artificielle a fait d’immenses progrès, c’est bien celui de la santé. Considérés comme des outils passionnants à travers leurs diverses possibilités mais suscitant la controverse, les IA de médecine prédictive sont au cœur de l’actualité. Nous disposons actuellement d’outils capables de détecter un décès, un cancer et bien d’autres pathologies. La principale innovation récente reste le Chatbot de Babylon Health qui a récemment subit des critiques du docteur Davis Watkins à propos de sa fiabilité.

La société britannique Babylon Health a mis en place en 2013 un Chatbot capable d’établir un check up du début à la fin. Aujourd’hui, les spécialistes s’accordent à dire que ces intelligences artificielles doivent rester des appuis pour les praticiens. On ne peut pas à l’heure actuelle, confier l’entière responsabilité d’un diagnostic à une intelligence connectée. L’algorithme a ses détracteurs qui lui reprochent une marge d’erreur trop importante sur des décisions parfois vitales. Celui-ci a la tâche de dispenser un questionnaire pour détecter d’éventuels symptômes. L’application est très populaire dans les pays anglo-saxons mais également au Rwanda où elle est utilisée par près de deux millions d’utilisateurs.

La question de la gestion des données représente également une des principales limites à l’utilisation de l’intelligence artificielle en médecine. En effet, les IA nécessitent une quantité importante de données dans leur processus d’apprentissage, le machine learning. Les données médicales concernant les patients doivent néanmoins rester anonymes. Leur diffusion concerne alors un réel problème de fond. Il est donc important de considérer l’impact que peut avoir la transmission de ces données aux machines. En France, la loi impose l’autorisation du patient pour pouvoir exploiter ses données personnelles. Les experts estiment donc que ces barrières ralentissent les recherches et qu’il faudrait une meilleure éducation du grand public pour réduire les craintes envers les intelligences artificielles. Le sujet passionne autant qu’il fascine et la création en France de la première école de l’IA spécialisée dans le domaine médical nous apportera à coup sûr de nouvelles perspectives.

Written by

First multi-technology student project in France. DLT— AI — IoT — VR — 150 students, 6 campuses and 4 cities. www.kryptosphere.org

Get the Medium app

A button that says 'Download on the App Store', and if clicked it will lead you to the iOS App store
A button that says 'Get it on, Google Play', and if clicked it will lead you to the Google Play store